مؤسسة الاهرام للتسويق والاستثمار العقارى نقدم افضل اسعار العقارات للايجار والتمليك عقارات سكنية - عقارات تجارية - سكن شركات عندك ارض او فيلا او شقه او عماره نوفر المشتري, محتاج ارض او فيلا او شقه او محل او شاليه هنوفرلك عدة اختيارات باسعار ممتازه
 
الرئيسيةالبوابةاليوميةمكتبة الصورس .و .جبحـثالأعضاءالمجموعاتالتسجيلدخولاتصل بنا

شاطر
 

 

اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة




تاريخ التسجيل : 01/01/1970

Empty
مُساهمةموضوع: رد:    Icon_minitimeالخميس سبتمبر 11, 2014 9:33 pm

Tsukiya frissonne et gémit en sentant les mains d’Enzo qui augmentent la pression de son membre entre ses fesses. Quelle énergie chez ce loup, décidément… Presque autant que d’imagination. La salle de bain ? En voilà une idée inattendue, mais absolument pas déplaisante. Au contraire, après quelques secondes de réflexion, avoir le corps nu et musculeux du loup ruisselant d’eau pour le seul plaisir de ses petites mirettes ne déplait pas du tout à l’usagi, qui le fait savoir presque aussitôt en souriant et en enlaçant le cou puissant de son amant :

« Oh, c’est une bonne idée. Ça fait au moins six mois que je n’ai pas pris de vrai bain… Aaaaaah… »

Un long tremblement court sur son corps entier lorsque le gland brûlant d’Enzo tente une première entrée entre ses fesses écartées, déclenchant aussitôt un nuage de picotements des plus agréables dans ses régions inférieures. Il pourrait continuer ici même s’il le voulait, Tsukiya n’y aurait rien à redire. D’ailleurs, son bassin commence à onduler fébrilement de haut en bas pour guider son incursion un peu plus loin, au rythme de ses premiers gémissements. Mais l’okami l’interrompt avec une seconde idée, qui lui fait hausser ses sourcils parfaits au-dessus de ses grands yeux bleus et arrondir sa bouche luisante.

« Des poses, vous dites ? Mais ça veut dire qu’il faudrait retourner chez moi ou alors faire des courses pour les tenues, non ? »

Hum, perspective un peu fatigante et fastidieuse qui ne séduit guère Tsukiya. Se rhabiller pour retourner à la caravane ou dans le centre ville pour récupérer des vêtements, puis revenir ici et les essayer, même pour faire plaisir à Enzo ça lui semble être une dépense d’énergie qu’on pourrait éviter. Le shopping ne lui a jamais vraiment plu. Le renouvellement de sa garde-robe se fait uniquement sur des coups de têtes quand un ensemble en vitrine accroche son regard (toujours prendre son porte-monnaie avec soi quand on sort en ville pour pallier ce genre de trouvaille) ou alors grâce à des commandes sur internet, qui sont bien plus pratiques même si l’adresse de livraison de la caravane pose parfois quelques soucis. Toutefois, l’okami ajoute qu’il lui laissera la complète jouissance de son lit princier et s’engage à lui préparer le plat de son choix en remerciement d’une éventuelle séance d’habillage, et de déshabillage bien certainement. Il n’en faut pas plus pour faire pencher la balance. Avec un sourire, l’usagi vient l’embrasser et lui mordiller le cou :

« … Mais c’est si gentiment proposé. Prenons juste le bain, d’abord… »

Son postérieur continue ses mouvements pour accueillir la verge plus profondément en lui. Lorsque le gland entier franchit son anus en lui arrachant des fourmillements de plaisir et des gémissements de délice, Tsukia ajoute malicieusement :

« Vous voulez bien me porter jusqu’à la baignoire ? »

Comment joindre l’utile à l’agréable quand on veut économiser ses forces : il serait criminel de lui demander de marcher jusqu’à la salle de bain maintenant, n’est-ce pas ?
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو




تاريخ التسجيل : 01/01/1970

Empty
مُساهمةموضوع: رد:    Icon_minitimeالجمعة سبتمبر 12, 2014 4:51 pm

<blockquote>
Je souris à mon usagi qui semble être à deux doigts de céder à l’envie que je le prenne ici et maintenant. Ce qui est à deux doigts de se produire car je lui offre un avant-gout de ce qui va inévitablement arriver en plongeant entièrement mon sexe en lui, comme pour le remercier une nouvelle fois. Mes paumes posées sur ses hanches pour l’empêcher de bouger, je commence à faire des mouvements de haut en bas. Je pourrais continuer mais je veux faire durer ce tête à tête plus longtemps, je finis par me retirer à contrecœur laissant échapper un léger soupir de plaisir accompagné d’un érotique bruit humide et porte le lapin dans mes bras en lui affirmant :

- Bien sur Tsukiya, je n’aimerais pas que tu te fatigues…

Nous franchissons le seuil de la salle de bains, je repose mon lapin et ouvre les robinets laissant s’écouler de l’eau chaude, je rajoute un peu de sels aromatisés, puis je finis par me déshabiller, laissant à mon amant le plaisir de contempler mon corps une nouvelle fois, difficile de cacher mon désir vu que mon sexe est ferme comme la pierre et semble demander encore la chair de Tsukiya. J’entre dans l’eau, regardant le jeune lapin qui se déshabille et ouvre mon féroce et luxurieux appétit. Puis je lui fais signe de venir me rejoindre :

- Viens, la baignoire est assez grande pour deux…

Ça, elle est même suffisamment grande pour accueillir 4 personnes, il y a même un rebord sur lequel s’assoir, ce n’est pas aussi spacieux qu’une piscine, mais c’est beaucoup trop grand pour avoir l’appellation de baignoire. Mais je ne vais pas m’en plaindre, car lorsqu’il entre dans l’eau, je le laisse nager jusqu’à moi pour l’embrasser à nouveau, ma langue qui s’unie à la sienne et mes mains massant son tendre fessier. Je l’invite à s’installer hors de l’eau, puis je verse sur sa peau un peu de savon liquide et masse son corps sensible en lui affirmant :

- Tu as la peau douce, cela ne m’étonnes pas que tu aies autant de succès auprès des hommes.

Pas étonnant que sa mère ait fait de lui un modèle, son corps est un vrai cadeau et j’espère qu’il pourra continuer à en profiter comme il le souhaite. Et même si notre relation se limitera à ça, je me dis que j’ai de la chance d’avoir ce genre de compagnon qui ne se prend pas autant la tête avec des problèmes et qui profite de la vie. Mes mains commencent à masser son corps de manière plus érotiques, je soulève ses douces cuisses et glissent jusqu’au niveau de son sexe que je commence à masturber langoureusement.

Je savoure ses plaintes de plaisir et lèche les lèvres et la langue de ma proie qui semble tant apprécier la compagnie du vil prédateur que je suis. Au bout de quelques minutes, je cesse mes caresses, approche ma bouche de son oreille et lui murmure :
- Ce que je vais faire, sache que je ne l’ai fait à aucun autre homme avant toi.

Puis, je descends au niveau de son bas ventre, lèche tendrement son sexe avant de le prendre en bouche. Il a un gout particulier, ce n’est pas désagréable mais c’est étrange. Je suis sans doute juste surpris que ça ait cette saveur, ma langue tournoie lentement et je commence à aspirer le sexe de l’usagi qui laisse échapper de bien belles plaintes alors que moi aussi je pousse des soupirs gourmands légèrement étouffés :

- Mmm…Mmmmm…

Pour pimenter les choses, l’une de mes mains trempent dans du savon liquide, puis mon majeur se met à glisser avec érotisme et aisance dans l’anus de Tsukiya. Mes mouvements sont puissants et réguliers, je me demande s’il tiendra bien longtemps et aussi… s’il a toujours aussi bon gout…
</blockquote>
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو
 
الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
مؤسسة الاهرام للتسويق العقاري والتنمية السياحية :: محافظة الإسكندرية :: منتدى عقارات محافظة الإسكندرية :: عقارات فلمنج - سابا باشا - باكوس-
انتقل الى: